Programme d’aide financière au développement des infrastructures d’entreposage

L’augmentation fulgurante de la demande en aide alimentaire, ces dernières années, a mis de l’avant les lacunes de certaines installations et les besoins en infrastructures chez nos membres.

Il faut de plus en plus d’espace, s’assurer d’avoir des infrastructures efficaces, à jour et sécuritaires et moderniser ses installations pour être capables de suivre la cadence. Notre réseau doit composer en distribuant plus de denrées sur de courts laps de temps.

Nos membres Moisson sont de véritables entreprises de logistique à vocation communautaire. Ils reçoivent des dons d’envergure des entreprises, en produits secs, mais aussi frais, qui se comptent en dizaines de palettes à la fois. Ils doivent aussi aller régulièrement récupérer le stock donné par les supermarchés de leur région.

Cela requiert les installations et les équipements nécessaires pour optimiser l’efficacité et assurer l’approvisionnement de plus de 1300 organismes locaux. Nos membres doivent posséder des infrastructures adaptées, comme des entrepôts de plusieurs dizaines de milliers de pieds carrés et des chambres de réfrigération et de congélation commerciales.

Le gouvernement du Québec, reconnaissant l’impact important des membres de BAQ et des organismes locaux affiliés auprès de milliers de personnes dans leurs communautés, a décidé d’investir de façon majeure pour appuyer l’amélioration des infrastructures du réseau.

Deux premières phases (2021-2023)

Nous avons pu compter sur l’appui du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) qui nous a octroyé une aide de 3 millions de dollars en 2021, renouvelée en 2022. Ces deux premières phases de financement ont soutenu des projets cruciaux d’achats d’équipement, d’agrandissements, de déménagements ou de rénovations pour nos membres.

Grâce à ces deux premières phases du programme financé à la hauteur de 6 millions de dollars, 23 projets ont été autorisés, représentant des investissements de 30,9 millions de dollars dans toutes les régions administratives du Québec.

L’impact de ces investissements a pu se voir concrètement dès les projets de nos membres finalisés. Nous sommes allés à la rencontre de certains d’entre eux pour le constater et pour qu’ils puissent nous expliquer les réelles améliorations que ces investissements ont permis dans leurs opérations et la réalisation de leur mission.

Un engagement sur quatre ans et des conditions élargies (2023-2027)

Malgré ces beaux projets concrétisés, d’autres besoins de revitalisation des infrastructures demeurent chez nos membres alors que plusieurs autres améliorations, rénovations et constructions, ainsi qu’un renouvellement du matériel roulant, sont nécessaires. Dans ce contexte, le MAPAQ a annoncé en juillet 2023 l’investissement de 5 millions de dollars par an, pendant 4 ans, dans notre Programme d’aide financière au développement des infrastructures d’entreposage. Cette nouvelle phase permettra à notre réseau de mieux répondre aux volumes réels de denrées traitées et d’augmenter leur efficacité. En effet, les conditions de l’appel à projets se sont élargies :

  • L’achat de matériel roulant est désormais admissible ;
  • Les organismes affiliés à notre réseau et opérant le Programme de récupération en supermarchés (PRS) peuvent désormais déposer un projet.

Cette annonce réjouissante est un vrai soulagement pour nos membres qui pourront mieux desservir leur territoire et continuer leur mission, soit de nourrir et d’accompagner des centaines de milliers de Québécois.

En janvier 2024, 25 nouveaux projets d’infrastructures et d’achat d’équipements ont été annoncés. Une enveloppe de près de 4,4 millions de dollars était réservée à cet appel de projets et les investissements qui en découleront sont estimés à 16,3 millions de dollars. Cela permettra d’accroître le soutien à la population et ce, dans différentes régions du Québec.

Depuis le lancement du programme en 2021

  • Ce sont plus de 26 millions de dollars qui ont été annoncés pour soutenir les besoins en matière d’infrastructures ;
  • 46 projets différents, financés à la hauteur de plus de 9,8 millions de dollars, ont été autorisés à travers le Québec. Ils représentent des investissements de 47,2 millions de dollars.